Ici se trouve l'antre des passionnés de lecture, d'écriture, et de toute autre forme d'art.

Exprimez-vous, laissez librement parler votre inspiration et faites partager vos créations !


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Compte-rendus EMS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
\\\ Riki ///
Grand Manitou


Messages : 242

MessageSujet: Compte-rendus EMS   Ven 23 Avr - 0:22

Jour 1



10h52
Sergo marchait d'un air détendu dans le lycée, de retour après sa fouille rapide de la foret. La pêche avait été bonne : une paire de jumelles et un couteau de poche qu'avaient abandonné une bande de collégiens, sans même engager le combat. Son pistolet était resté à sa ceinture, caché sous sa veste, inutilisé.
La suite des ordres de son chef était d'aller établir leur base sur le toit du réfectoire. Se plaignant mentalement à l'avance des mauvaises odeurs qui risquaient de les empêcher de dormir, il traversa le CDI pour atteindre la salle du fond, croisant justement un élève qui en sortait.
Un peu plus tard, tandis que son chantier avançait bien, Kion le rejoignit en apportant les paquets de chips qui allaient nourrir l'équipe les jours à venir.
- Super, se plaignit l'ancien militaire, Waurf veut qu'on devienne tous obèses en nous donnant ca à manger ?
Kion ne répondit pas à la remarque. Malgré ses contestations, Sergo préférait amplement être là à manger des chips plutôt qu'à l'étage en dessous à manger à la cantine, entouré d'adolescents belliqueux.
- Alors, résultat du lâchage de virus dans leur intranet ?
- Je crois que ca a fonctionné… A partir de maintenant, toutes les sessions qui se connecteront seront infectées et nous aurons accès à leurs données. Mais… avec la coupure du courant…
- Bah, le patron doit savoir ce qu'il fait.
Kion acquiesça. Puis elle laissa son camarade à son chantier et alla acheter les objets nécessaires à leur installation à la boutique de bricolage en ville.


13h08
Tandis qu'une bande de jeunes filles bruyantes et sur-maquillées approchaient, Waurf reposa le dernier sac qu'il avait fouillé. Il n'était pas déçu de sa matinée : 20 fusibles ramassés et une coupure de courant provoquée, à quoi il fallait ajouter les 15€ et la boite d'antidépresseurs qu'il avait récolté dans les sacs abandonnés.
Seule ombre au tableau : aucune victime à son actif. Mais l'heure n'était pas encore venue de passer à l'attaque : ces charmantes racailles allaient encore devoir attendre quelques heures avant de pouvoir le croiser.
La meute de fille à proximité éclata d'un rire hystérique. Les ignorant royalement, Waurf se dirigea vers sa base pour aller se remplir l'estomac de chips.


14h40
La jeune taïwanaise, chargée de ses nombreux achats, se trouvait maintenant au rayon "Fortifications" pour se procurer le dernier élément nécessaire : du fil barbelé. Mais tandis qu'elle en attrapait un rouleau, elle perdit l'équilibre et laissa tomber ses outils.
- Oh non… Je suis trop maladroite…
- Je peux vous aider ?
Un jeune homme l'aida aimablement à ramasser ses achats. La première chose qu'elle remarqua de lui fut sa longue chevelure blanche, très inhabituelle. C'était sans doute un lycéen, mais il faisait preuve d'une rare gentillesse.
Les lycéens français ne seraient-ils donc pas tous ces brutes sanguinaires qu'on lui avait décrit durant sa formation aux EMS ?
- Vous êtres très aimable… Je vous remercie beaucoup.
- Oh, ce n'est rien. Il m'est tout naturel d'aider une si charmante jeune femme dans le besoin.
L'adolescent lui sourit. Kion le trouvait très sympathique, cependant, l'heure tournait et elle devait ramener le matériel au plus vite à son campement. Sur un dernier remerciement, elle s'éclipsa, laissant l'adolescent devant les fils barbelés.


14h54
Waurf avait enfin localisé une cible : une racaille qui passait le plus clair de son temps à fouiller les poches des gens et à engloutir des paquets de chips. Une cible qui convenait parfaitement à son profil de victime. Tandis que l'adolescent se goinfrait en lui tournant le dos, le serial killer passa à l'attaque avec un rapide coup à la nuque. Le lycéen se retourna, apparemment très en colère mais nullement effrayé.
- yo ziva de koi tu me tape toa !!!!
La victime se défendit, et se défendit même presque bien. A en voir son style de combat, l'adolescent était cependant plus un adepte de la gonflette et des jeux de combat que des affrontements réels. Plusieurs coups de couteau bien placés permirent à Waurf de prendre l'avantage et d'avoir le plaisir de faire couler le sang de la racaille. Cette dernière finit par prendre la fuite au moment même où la sonnerie retentissait.
Préférant éviter de provoquer une émeute, l'assassin cacha son couteau et se fondit dans la masse des élèves.


15h19
Sergo fouillait activement la forêt, fouinant dans un tas de déchets que des lycéens peu soucieux de l'écologie avaient abandonné ici. Il commençait à se dire que ca ne servait pas à grand-chose et qu'il valait mieux explorer un autre endroit quand il cru apercevoir la crosse d'un pistolet sous une boite de préservatifs XXL. Il se dépêcha de la dégager mais comprit quand il la tenait dans ses mains que ce n'était qu'un banal pistolet à bille. Bah ! Ca pouvait toujours servir, et au pire ca pouvait être revendu. Il le rangea dans sa poche de veste quand il entendit un cri sauvage juste à côté de lui.
- FEEEUUUU !!!
Un lycéen au regard fou s'était lancé sur lui, un gros briquet Zippo à la main. Désarçonné par une attaque aussi peu conventionnelle, Sergo subit une brulure au dos de sa main. Mais le militaire se reprit bien vite, bondit hors de portée du dingue et suivit son instinct : sortir son arme et tirer.
- Toi mon ptit gars, tu vas regretter ca !
Tout de suite beaucoup moins désireux de combattre, l'adolescent s'enfuit à toute vitesse. Un des tirs sembla tout de même l'atteindre car il s'effondra dans un bosquet.
Sentant que sa proie était à sa merci, Sergo avança, pistolet levé et doigt sur la détente. Mais quand une branche craqua derrière lui et qu'il vit volte-face, il ne fut pas assez rapide pour éviter un coup de couteau.
Blessé et craignant que d'autres ennemis ne se cachent encore derrière les arbres, le combattant de l'EMS privilégia la survie et prit la fuite à son tour, tenant ses ennemis à distance en vidant son chargeur. Pendant sa course, il perdit cependant le pistolet à bille ramassé quelques minutes plus tôt, mais ne jugea pas important de s'arrêter pour le ramasser.
Il n'y avait pas à dire : ces ados étaient de vrais psychopathes…

_________________



"Un sentiment, ça n'existe pas. Mais pourtant ça se sent. Parfois, ça brule. Ça peut faire du mal.
Mais, putain, ce que ça peut aussi faire du bien…
J'aime. Un mot peut tout dire et rien dire. Un sentiment peut tout espérer et rien attendre.
Un rêve peut tout promettre et à jamais être irréel."
Revenir en haut Aller en bas
http://calliope.forum-actif.net
\\\ Riki ///
Grand Manitou


Messages : 242

MessageSujet: Jour 2   Ven 23 Avr - 22:51

9h07
Waurf traversa le CDI, son butin pris à l'infirmerie soigneusement camouflé, en ne croisant rien d'autre qu'un clampin aux cheveux décolorés qui semblait s'affairer avec du fil de fer vers la salle du fond. Sans doute un quelconque élève en train d'inventer un projet stupide pour les TPE… Sentant le regard de la documentaliste dans sa direction, l'assassin ne s'attarda pas, évita soigneusement l'individu et passa furtivement sur le toit.
Ses deux coéquipiers étaient installés dans leur abri de fortune. Sergo avait enlevé son t-shirt et grimaçait en regardant les lacérations sur son bras.
- Si je choppais le sale morveux qui m'a fait ca, je lui montrerais la sensation que ca fait d'avoir une balle dans la boite crânienne…
- Ca t'apprendra de te laisser avoir par surprise en territoire ennemi, répondit laconiquement Waurf en déposant ses affaires. Voilà ce que j'ai trouvé dans leur… "infirmerie".
Sa visite s'était déroulée sans aucune anicroche : aucune infirmière ne devait plus être entrée ici depuis des lustres. Un peu de matériel était resté entreposé et allait donc à partir de maintenant servir la cause des EMS : un bandage, du mercurochrome, et une boite de capotes. Ca pouvait toujours servir…
- C'est tout ? se plaignit le militaire.
- Largement assez pour que tu arrêtes de geindre. Kion, quelque chose d'intéressant aux jumelles ?
La taïwanaise fit non de la tête tout en attrapant le bandage.
- Juste des élèves qui allaient en cours, et aussi beaucoup de personnes dans la forêt.
- Rien de neuf. Je te laisse Sergo, je vais apprendre aux élèves à regarder où ils mettent les pieds dans le noir.
Et il repartit d'où il venait, laissant Kion panser les blessures de son camarade.


11h49
- Army-bay.sa ? Ouais, c'est noté. Tu peux le dire, le virtuel, c'est ce qu'il y a de plus rentable de nos jours. Compte sur moi, oui. A une prochaine fois.
Sergo raccrocha son téléphone portable qu'il venait d'utiliser pour recontacter d'anciens contacts qu'il avait rencontré du temps où il détournait de l'équipement militaire. Ses anciens clients avaient continué dans les affaires en ouvrant un site d'achat en ligne. Ils parviendraient sans doute à s'y fournir en armes et autre matériel pas forcément légaux.
L'ancien militaire sourit. Un petit trafic, rien de tel pour être bien équipé. Et si, au passage, il pouvait s'en mettre un peu dans ses poches personnelles…
Kion revint au même moment, apparemment secouée. Au loin, on pouvait déjà commencer à entendre quelques craquements et des cris.
- Alors, le feu de joie ?
Kion s'assit et s'enfouit le visage dans ses mains.
- Il est lancé… je ne m'attendais pas à ce qu'il se propage si vite… j'ai l'impression que toute la forêt va brûler !
Des sirènes de pompiers retentirent et les cris se propagèrent dans l'établissement. Une épaisse fumée s'élevait dans le ciel, dernier témoignage de la forêt qui s'étendait autrefois sur ces terres.
- Bah, tu sais, c'est pas grave… c'est que des lycéens… Et tu as trouvé des trucs intéressants dans les réserves ? questionna Sergo pour changer de sujet.
- En fait, pas grand-chose… Il y avait juste quelques câbles. Tu crois que ca peut nous servir à quelque chose ?
- Des câbles ? Oh, mais je vais te trouver quelque chose à faire avec les câbles ! N'ai pas un air si angoissé Kion. On est des EMS contre une bande de sales gosses, on va s'en sortir.
- Peut-être… mais avec quels moyens ?


15h27
Les couloirs étaient calmes, chose rare dans ce lycée surpeuplé. De très nombreux élèves étaient sortis pour regarder l'incendie qui avait dévoré leur chère forêt, laissant les locaux presque déserts. C'était l'occasion parfaite pour agir en toute discrétion.
Après une après-midi riche en agressions dans des couloirs assez aérés, mais sans difficulté notoire (les élèves avaient tendance à courir dans tous les sens en beuglant n'importe quoi dès que quelque chose leur faisait peur), l'équipe s'était regroupée et avait lancé son assaut sur les labos.

Waurf descendit du toit et s'infiltra dans cette partie du bâtiment. Une seule classe semblait faire cours dans une salle éloignée. Kion montait la garde à l'entrée et éviterait ainsi les surprises désagréables. Sans cependant baisser sa garde, l'assassin fractura la porte la plus proche et entra dans la réserve d'ingrédients.
Rapide regard dans la salle : aucune alarme. La voie était donc libre pour un pillage en règle.
En deux heures l'équipe parvint donc à récupérer deux doses de sodium, du souffre et une batterie. Elle opéra ensuite un retour dans sa base où ils s'établirent pour se reposer dans la soirée.

_________________



"Un sentiment, ça n'existe pas. Mais pourtant ça se sent. Parfois, ça brule. Ça peut faire du mal.
Mais, putain, ce que ça peut aussi faire du bien…
J'aime. Un mot peut tout dire et rien dire. Un sentiment peut tout espérer et rien attendre.
Un rêve peut tout promettre et à jamais être irréel."
Revenir en haut Aller en bas
http://calliope.forum-actif.net
\\\ Riki ///
Grand Manitou


Messages : 242

MessageSujet: Jour 3   Sam 24 Avr - 23:31

(A cause d'un manque d'inspiration et de motivation, le compte-rendu sera bête et méchant aujourd'hui. Désolé ^^
Cette synthèse contient en son milieu un rapport de combat très mouvementé. Pour plus de détails sur son fonctionnement, n'hésitez pas à me questionner.)


Jour 3



9h38
Kion discuta avec de nombreux élèves et sentis très bien leur mécontentement qui n'attendait qu'une bonne raison pour éclater au grand jour : l'incendie de la forêt les avait grandement échaudé. L'asiatique discutait maintenant avec une certaine Paloma, apprentie journaliste, quand une voix se fit entendre.
Devant la foule rassemblée près des cendres de la forêt, un élève aux cheveux blancs était grimpé sur un rocher et tenait ce discours :
- Elèves, premiers de la classe ou racailles de premier ordre, drogués ou suicidaires, écoutez-moi ! Ils ont brûlé notre foret, notre foyer, nos plans de chanvre, détruisant par ce fait une partie de nous-mêmes. Ceci est l'œuvre d'une EMS arrivée depuis peu. Ils se sont attaqués directement à nous, et pour cela ils doivent payer et au prix fort (pas au prix Looser Price).
Les élèves l'écoutaient, silencieux. L'orateur leva une main en signe d'anarchie et l'autre avec une bouteille d'alcool.
- Une bouteille de vodka à celui qui blessera un EMS !
Puis, pointant son doigt vers l'établissement, il conclut :
- Tous à vos briquets ! Les fumeurs et les suicidaires en première ligne !
Les élèves, exaltés, crièrent et se déplacèrent en masse. Kion préféra demeurer loin de la foule en espérant que cette rage aveugle ne toucherait pas ses camarades.


12h14
Sergo était arrivé en retard au briefing mais semblait de très bonne humeur. Chacun discuta et exposa les résultats de sa matinée :
Kion s'inquiétait de la rage qui semblait animer les lycéens et pensait que les méthodes utilisées contre eux étaient trop extrêmes. Rien de notable sur le réseau du lycée à part quelques incohérences au niveau de la sonnerie et de l'alarme.
Sergo n'était pas parvenu à convaincre ses ex associés de signer un contrat de sponsoring
Waurf avait eu une réponse plus positive de l'administration lycéenne : si les locaux étaient préservés dans les jours à venir, ils obtiendraient des fonds supplémentaires.
Après un repas pas trop désagréable malgré les effluves de la cantine qui parvenaient jusqu'à eux, ils se séparérent.


13h01
Kion et Waurf avancèrent vers la fenêtre qui donnait dans la salle derrière le CDI. Mais exactement au même moment cette fenêtre s'ouvrit sur deux adolescents. Une tourelle était pointée vers l'ouverture et Waurf remarqua immédiatement une sorte de tas de métal dans un coin au fond où était installée une tierce personne. L'assassin dégaina son couteau et s'avança.

Combat
Engagement : Waurf, Kion VS Drizzt, Julia, Shone, Tourelle colt à bille
- Waurf : Kion, préviens Sergo ! Cibles repérées !
- Drizzt : Des EMS ! On les a trouvés ! Repli !

Tourelle tir sur Waurf : 4/4/2 = 9 = CC, Waurf 2pv
Waurf démembre la tourelle.
L'alarme incendie se déclenche soudain.
- Drizzt : Ca c'est un joli tir ! On protège la cabane, Shone reste dedans !
- Julia : Et moi tu me laisses toute seule ?!
- Drizzt : Je te protégerai. Attrape mon couteau ! Nous vaincrons, ensemble.
- Waurf : Ou pas.

Drizzt attaque Waurf avec ses petits poings : 6/4/0 = 10 = N, Waurf 1pv
- Waurf : Argh ! Vous allez voir…
Waurf donne un coup de couteau à Drizzt : 4/3/3 = 2 = EC
- Julia : C'est tout ce que ca sait faire, une EMS ?!
- Sergo : Les renforts arrivent les potes, tous à terre !
Sergo tire sur Drizzt : 3/3/4 = 8 = CC, Drizzt 2pv
- Julia : Dégage, toi !
Julia attaque Sergo avec un couteau de poche : 6/3/1 = 4 = EC
- Shone (émettant sur l'ensemble du réseau) : Atk EMS fond CDI
- Sergo : Waurf t'a morflé, laisse faire le pro !
Drizzt ramasse l'arme avec une roulade stylé mais pas très utile.
Sergo tire sur Drizzt : 3/3/4 = 3 = EC
- Sergo : Et merde !
- Drizzt : Nous ne nous laisserons pas faire, les lycéens vaincront. ANARCHIIIIE !
Drizzt tire sur Sergo avec son pistolet à bille : 3/5/2 = 1 = EC, ca craint.
- Eléve admiratif (dans la cour) : Hé regardez les potes une partie d'airsoft au CDI ! La classe !
Julia tape sur Sergo avec son couteau : 6/3/1 = 6 = EC
Shone balance du sodium et de l'eau sur Sergo : 3/4/3 = 10 = BOUUUUUM, Sergo 2 pv, Julia non loin 3pv
Kion lance son briquet dans le CDI avant de monter sur le toit. Le feu ne prend pas.
Drizzt canarde Sergo : 3/5/2 = 8 = N, Sergo 1 pv
- Waurf : Sergo tire-toi et monte !
Waurf lance une grosse bombe. Drizzt essaie de la renvoyer, mais elle lui explose au visage.
Drizzt est hors combat et doit être évacué d'urgence.
Explosion sur Julia = 2/3/5 = N, Julia 2pv
Explosion sur Shone = 2/3/5 = CC, Shone 2pv
Explosion sur cabane = 2/3/5 = CC, cabane rasée
- Jerry : J'ai entendu boum ? Ouah qu'est-ce qu'il s'est passé ici ?? Ils sont où les méchants ???
- Julia : Tu veux du méchant ? Et bien on va aller en cueillir…
- Jerry : Ca pousse où ?
- Julia : Sur le toi et ca brûle très bien…
Elle ramassa le flingue de Drizzt et sortit telle une furie.

Kion partie chercher des fumigènes.
- Sergo : Et merde y en a d'autres !
Engagement : Waurf, Sergo VS Julia, Jerry
Sergo tire sur Julia : 3/3/4 = 2 = EC
Julia tire sur Sergo avec le pistolet de Drizzt : 5/3/2 = 6 = N, Sergo hors combat.
- Eléve observateur : Sur le toit du CDI, là-haut !
- Eléve déductif : Des EMS tirent sur nos potes !
- Elève pervers : Et sur une jolie fille en plus.
- Elève rebelle : Les mecs, c'est la révolution ! Allons les défendre !
- Elèves synchros : Révolution ! Plus de cours ! Baston ! OUAIIIIS !!!
Waurf essaie de plaque ses adversaires : 6/4/0 = 4 = EC, Waurf glisse sur une crotte de pigeon et s'écroule.
Jerry donne un coup de couteau de chasse à son adversaire au sol (quel courage) = 4/4/2 = 2 = EC
Julia, son chargeur vide, tende de donner un coup de pied à Waurf qui aurait pour conséquence de l'empêcher de se reproduire = 7/3/0 = 10 = N, Waurf hors combat.
- Julia : Mange-toi ca !!! Pour Drizzt et tous les lycéens que tu as fais souffrir !
- Jerry : Je peux le bruler et le manger ?
Kion arrive et lance fumigènes, Julia et Jerry évacuent pour retourner voir leurs alliés blessés.
Peu après, les pompiers et la police arrivent et évacuent à l'hopital Drizzt, Waurf et Sergo.


Les policiers sur place arrêtèrent immédiatement Jerry (Julia leur avait fait du charme pour éviter les ennuis et Shone s'était tiré). Kion, la dernière membre de l'EMS qui tenait encore sur ses jambes, affirma que les étudiants étaient devenus incontrôlables et avaient même fait sauter une salle de classe. Jerry, connu pour ses frasques incendiaires, prit donc le chemin du commissariat.
Cependant, c'était toute une marée d'élèves qui s'était réunie dans le hall et qui entourant les forces de police, menaçante.
- Hé les amis ? On va se laisser faire comme ca par des policiers ? questionna Jerry en souriant.
Un grondement monta de la foule.
- Lâchez-le !
- Il a rien fait lui !
- Poulets au barbecue !
- oué vs été cui lol
Et c'est ainsi que des centaines de lycéens déchaînés se jetèrent sur les policiers. Jerry, dans la cohue, parvint à se dégager et contempla le spectacle de ses camarades qui finissaient par se rebeller.
- Allez, on les brûle !
- Ouais !!!
Kion recula, effrayée par ce soulévement. Elle parvint néanmoins à se placer non loin de ce fauteur de trouble, Jerry, qu'une jeune fille avait rejoint.
- La victoire est proche. Avec Drizzt, Shone, et même un peu Kévin, on a réussi à tous les secouer. Mais ce n'est pas fini : c'est demain que tout se jouera. Tu te sens prêt ?
- Prêt à quoi ?
La fille approche son visage de celui de son ami et sourit.
- A vivre ton heure de gloire. Notre heure de gloire…
Et sur cette affirmation, elle l'embrassa. Kion s'éclipsa discrétement et sortit du lycée à la recherche d'un abri.
L'heure était grave : l'ordre avait été sérieusement ébranlé par les événements de la journée. Il allait falloir agir, et très vite.



Dépêche de Grand Frère :
Rétablir la situation d'urgence avant qu'elle ne se propage. Accroissement des fonds de 200€. Possibilité de se fournir en matériel auprès de la police. Tous les fonctionnaires ont pour ordre de se rejoindre à l'effort d'ordre public.

_________________



"Un sentiment, ça n'existe pas. Mais pourtant ça se sent. Parfois, ça brule. Ça peut faire du mal.
Mais, putain, ce que ça peut aussi faire du bien…
J'aime. Un mot peut tout dire et rien dire. Un sentiment peut tout espérer et rien attendre.
Un rêve peut tout promettre et à jamais être irréel."
Revenir en haut Aller en bas
http://calliope.forum-actif.net
\\\ Riki ///
Grand Manitou


Messages : 242

MessageSujet: Jour 4 - Partie 1   Lun 26 Avr - 3:08

Jour 4 - Partie 1



8h
Coupure de courant générale. Flics débarquent dans le hall à la surprise générale, aucune résistance sérieuse, lycéens dispersés. Résistance dans le foyer qui n'est pas conquis.
Kion arrive à cabane mais voit ennemis : elle se cache et appel renforts de police.
Policiers attaquant le foyer (5) foutus dehors à coup de tables. 5 policiers retranchés dans le préfa, 5 policiers rejoignent Kion mais de nombreux lycéens les suivent.
Policiers arrivent en haut, coups de feu :
Tirs sur Kévin qui leur fonce dessus en beuglant : 4/2/4 = 2 = EC
Charge beuglante de Kévin : 5/5/0 = 9 = N, un policier est touché, tombe et se fait lyncher
Repli de Kion et des flics sous les projectiles variés des lycéens.


9h
Kion ne trouve aucune réserve de nourriture sauf la cantine qu'elle empoisonne.
Les élèves se réorganisent et refoulent dehors les flics. Kévin et d'autres lycéens aillant ramené leurs armes d'airsoft tirent : 4/4/2 = 9 = CC, deux policiers touchés et rapidement mis hors combat.
Riposte des flics : 4/2/4 = 9 = CC, Kévin et d'autres lycéens blessés.
Les forces de l'ordre s'enfuient, les lycéens crient victoire et installent des protections sommaires devant la grille.


14h
Une camionette de la police dégomme la grille du lycée tout en tirant des bombes lacrymogènes alors que des mecs fumaient des joints devant le bahut. Diverses détonations à cause du mélange des lacrymogènes et des substances douteuses dans les joints.
Jerry, qui allait sortir faire des achats, n'est pas content. Kévin et une bande de lycéens enragés débarquent.
Nombreux tirs de lacrymo qui dégagent la voie. Cependant, dans le chaos, Jerry fonce sur Kion pour l'attaque.
Jerry donne un coup de couteau à Kion : 4/4/2 = 9 = CC, Kion 2 pv.
Kion riposte et tire avec son pistolet : 5/1/4 = 8 = CC, Jerry 2 pv.
Kion et 4 policiers se replient dans la vie scolaire. Un d'entre eux ne l'atteint pas à temps, se fait trancher puis brûler.
Waurf et son équipe échangent des balles contre les billes adverses.
Policiers tirent sur lycéens : 4/2/4 = 2 = EC, aucun blessé.
Lycéens tirent sur policiers : 4/4/2 = 4 = EC, aucun blessé.
Kévin tire au pistolet à bille sur Waurf = 4/4/2 = 1 = EC
Waurf tire à balles réelles sur Kévin = 4/2/4 = 3 = EC
Les nombreuses balles perdues font exploser le tableau lumineux. Waurf et les 4 policiers l'accompagnant atteignent le réfectoire.
Sergo et quatre policiers se dirigent vers les salles de classe sans rencontrer de résistance majeure.
Les trois équipes d'EMS abattent tous les lycéens qu'ils croisent. La panique se propage dans les couloirs sans qu'une résistance sérieuse ne s'organise. Les assaillants montent à l'étage, équipes Kion et Sergo vers les salles de cours, équipe Waurf aux escaliers du réfectoire.


14h30
Les équipes Kion et Sergo se rejoignent dans les couloirs. Jerry monte à leur poursuite en criant à ses camarades que ca allait péter le feu. Les forces de l'ordre tirent des lacrymos, ce qui fait tousser tout le monde dans les couloirs exigus. [Toutes attaquent subissent un malus +1/-1/0]
Les lycéens foncent dans le tas.
Tir de suppression des policiers = 5/1/4 = 8 = CC, nombreux lycéens au sol.
Sergo remarque Jerry et tire au fusil à pompe = 3/2/5 = 4 = N, Jerry touché, lui reste 1pv.
En difficulté, il agresse le policier le plus proche au couteau = 5/3/2 = 2, EC
Les lycéens préfèrent opérer un repli stratégique dans la salle la plus proche. La porte est solidement barricadée. Les EMS continuent leur progression.
Arrivant au CDI, Waurf et son équipe dispersent les élèves qui s'y sont agglutinés à grands tirs de colt.
- Documentaliste : Faites moins de bruits là-haut !
- Waurf : PLANQUEZ-VOUS !
La documentaliste sort un fusil à pompe et vise les policiers.
- Documentaliste : Arrêtez de crier, il est interdit de faire du bruit dans le CDI !
Waurf et ses alliés acquiescent sans bruit et sortent en courant sur la pointe des pieds de ce lieu de paix.

Jerry et ses camarades sortent de leur abri.
- Julia (foncant dans le couloir) : Jerry ! Viens avec moi, on va leur exploser les cou***es une bonne fois pour toutes à ces EMS !
- Jerry : Attend, je vais me soigner et je…
- Julia : QUOI ?! T'es qu'une lâche, une merde qui mérite même pas que je lui marche dessus !
- Jerry : Désolé… tu me fait un bisou magique pour guérir mes blessures alors? :hap:
- Julia : Demandé si gentiment…
Julia embrasse langoureusement Jerry qui se sent tellement heureux qu'il ne ressent plus aucune douleur.
- Jerry : BANZAI !!!
Ils foncent tous ensemble dans le hall. Là, Kévin a organisé ce que l'on pourrait vaguement appeler un groupe de combat de 30 lycéens armés d'armes à bille trouvés sur le moment. Les 20 combattants au corps à corps de Jerry s'y joignirent. Les EMS s'étaient également regroupées, ce qui faisait de leur côté un total de 14 tireurs. [Le manque de défense des lycéens lambdas les rend deux fois plus vulnérables aux attaques ennemies. Les héros et PNJ tuent les ennemis lambdas en un coup]
Engagement
Jerry, Julia, Kévin, 30 tireurs lycéens, 20 combattants lycéens VS Waurf, Sergo, Kion, 11 tireurs policiers
Kion se repli dans le CDI et va discuter avec la documentaliste.
- Jerry : Les combattants en première ligne, les tireurs sur les côtés !
11 policiers tirent sur les 30 lycéens armés de pistolets à bille : 4/2/4 = 7 = CC, 4 lycéens sont HC
Kévin tire dans le tas des policiers : 4/4/2 = 8 = N, 1 policier est HC
26 tireurs lycéens canardent 11 policiers : 4/4/2 = 9 = CC, 2 policiers sont HC
- Waurf : Visez les meneurs !
Waurf tire sur Kévin = 4/2/4 = 2 = EC
Sergo envoie une cartouche de fusil sur Kévin = 2/3/5 = 4 = N, Kévin 2pv
Jerry, Julia et les autres combattants s'approchent des forces de l'ordre.
- Waurf : Repli dans le CDI, et en silence !
Les 11 représentants du gouvernement rerentrèrent dans cette salle en lâchant quelques gazs lacrymogènes derrière eux..
- Jerry : Allez, on les suit et on les achève !
- Kévin : alé oué ca va fair gro mal!!!

Une fois dans le CDI, les étudiants voient les EMS qui s'enfuient vers la salle du fond en faisant des bras d'honneur.
Les lycéens levèrent leurs armes et tirèrent.
- Documentaliste : On fait moins de bruit dans le CDI ! Pas d'armes à feu ou à billes, ni de cris !
Pour appuyer ses propos, elle sortit à nouveau son fusil à pompe.
- Jerry : Ok d'accord.
Il recula bien sagement puis sauta sur la documentaliste et lui mis le feu, ce qui fit un gros boum très rigolo. Pendant ce temps, les lycéens foncèrent vers les EMS.
Ces dernières s'étaient retranchées dans la salle du fond et avaient solidement barricadée la porte. Des tirs retentirent et les vitres volèrent en éclat : les forces de sécurité étaient grimpées sur les toits du réfectoire et du labo et arrosaient maintenant leurs ennemis de balles et de lacrymogènes [Lycéens subissent +1/-1/0 à leurs tirs]
9 policiers tirent sur 26 tireurs lycéens : 4/2/4 = 10 = CC, 4 lycéens au sol.
Sergo canarde Kévin : 2/3/5 = 7 = CC, Kévin est trop blessé pour poursuivre le combat.
- Jerry : Ne vous laissez pas faire ! On est plus nombreux, on va les avoir !
- Julia : Et défoncez-moi cette porte !
Waurf tire sur Julia = 4/2/4 = 6 = N, Julia 1pv
Kion appelle les pompiers et affirme qu'un incendie vient de se déclencher au Rez-de-chaussée du Lycée.
Jerry ramasse le pistolet à billes de Kévin.
Lycéens tapent sur porte : 6/4/0 = 7 = N, la porte craque violemment mais ne cède pas encore.
22 Lycéens tirent sur 9 policiers : 5/3/2 = 3 = EC
- Jerry : On s'en va ! Vien Julia, il faut rassembler d'autres élèves !
Les lycéens s'enfuient en courant vers le hall. Les policiers leur tirent dans le dos : 4/2/4 = 6 = N, deux lycéens de moins.
Les EMS foncent dans le hall se retrancher dans la vie scolaire en tirant sur tout ce qui bouge ; tandis que le groupe de rebelles part se mettre à l'abri dans une salle de classe du premier étage. Profitant du répit, Waurf commande d'urgence 20 pizzas.
Des sirènes de camion de pompier se firent entendre. A ce bruit, Jerry devint tout fou et alla mettre le feu au CDI. Les pompiers se dépêchèrent d'essayer de le maitriser, mais les livres brulaient très bien et l'incendie s'accrut. Waurf, arguant qu'un pyromane se trouvait dans les lieux et que le gouvernement leur avait donné à eux, EMS, carte blanche pour rétablir l'ordre, les convainquit d'arroser aussi les salles de classe.
Le lycée était maintenant presque désert : la plupart des occupants avait préféré fuir loin des combats. Mais c'est alors que les pompiers débarquèrent au premier étage en mettant de l'eau partout. Jerry, enragé par une telle conduite, les agressa violement et les fit fuir. Les pompiers refusèrent de mettre d'avantage leur vie en danger et quittérent les lieux, le brasier du CDI étant maintenant éteint.
Waurf, qui avait apercu des élèves allant vers les préfas mais qui avait préféré ne pas réagir à ce qu'il croyait être une diversion, demanda des cordes aux soldats du feu. Avec ce matériel en main et une opération d'envergure en tête, il distribua les ordres à ses troupes et grimpa lui-même sur le toit avec Kion. Les policiers devaient amener les lances à incendies laissées sur place jusqu'au premier étage puis débusquer les lycéens qui devaient s'y cacher, tandis que Kion et Waurf seraient prêts à descendre en rappel depuis le toit pour agir dans la salle où les ennemis seraient repérés.
Sauf qu'une fois sur le toit, le chef de l'EMS aperçut dans la cours de récréation que c'était tout un attroupement d'adolescents qui se dirigeait vers le préfa maintenant. Ayant soudain un très mauvais pressentiment, l'homme annula l'opération et évacua toutes ses unités dans la rue : il craignait qu'une bombe ait été placée dans la zone. Très inquiet, il contacta ses supérieurs.


15h30
- Waurf : Il est possible que ce soit une bombe sale qu'ils aient installée. Vu la qualité de la cantine, on peut craindre un nouvel AZF… demande de renforts de l'armée et d'unités spécialisées au plus vite.
- Supérieur : La tâche semble-t-elle si ardue pour vous que vous préférez abandonner cette mission ?
- Waurf : Négatif, négatif… mais des renforts…
- Supérieur : Des renforts, vous n'en auriez pas eu besoin si vous aviez maitrisé la situation assez vite ! Calmez ces lycéens avec les forces à votre disposition ou soyez relevés de votre fonction !
- Waurf : Bien reçu… comptez sur nous.
Il raccrocha. La mission était au bord du désastre, il n'y avait plus à hésiter : tous les moyens devaient être mis en œuvre pour rétablir la situation.
Ces lycéens seraient exterminés.


La partie de demain reprendra au jour 4, de 15h30 à minuit.

_________________



"Un sentiment, ça n'existe pas. Mais pourtant ça se sent. Parfois, ça brule. Ça peut faire du mal.
Mais, putain, ce que ça peut aussi faire du bien…
J'aime. Un mot peut tout dire et rien dire. Un sentiment peut tout espérer et rien attendre.
Un rêve peut tout promettre et à jamais être irréel."
Revenir en haut Aller en bas
http://calliope.forum-actif.net
\\\ Riki ///
Grand Manitou


Messages : 242

MessageSujet: Compte rendu final   Ven 30 Avr - 1:21

(Suivent les notes prises en temps réel durant la deuxième partie de la dernière journée de cette partie. Un compte-rendu digne de ce nom sera bientôt posté dans la section publique. Excusez d'avance les nombreuses fautes de frappes de d'orthographe qui vont suivre et réservez votre enthousiasme pour le véritable grand final que je vous réserve bientôt ^^
En attendant, j'ai ouvert l'accès aux deux QG pour tout le monde, afin que vous puissiez prendre connaissance de l'histoire vécue par l'équipe adverse.)


Jour 4 - Partie 2



15h30
Julia et Drizzt se soignent. Ce dernier prend 5 élèves, va récupérer des armes et gilets de policiers et fait des rondes vers les accès du lycée pour surveiller toute tentative d'approche ennemie.
Shone et 2 autres élèves s'éclipsent discrétement pour acheter : Wii, mitrailleuse à bille et alarme. 30 minutes plus tard, ils sont de retour et installent une tourelle automatique avec deux armes à feu sur le toit du préfa près des bâtiments.
Jerry et deux autres ados récupérent ce qu'il reste sur les flics : Jerry a un pistolet, tous prennent gilet pare-balles et lacrymo. Julia, de son côté, barricade le préfa : fenêtres obstruées et murs légérement renforcés.
Waurf et les flics mangent des pizzas, puis fabriquent trois bombes à sodium et clous avec du matériel réquisitionné. Ils installent également un système pour pouvoir radiocommander le fourgon de police tout en étant à l'abri à l'arrière.
L'EMS obtient une surveillance GPS du site : quelques signaux, émis par des Iphones, localisés dans les préfas, mais aussi à divers endroits du lycée (CDI, Hall). Au bout d'une heure, arguant que des portables pourraient servir de détonateur à une bombe, Waurf fait couper le réseau téléphonique de la ville ainsi que le gaz du lycée.

Etat des troupes
Lycée : Drizzt 4 (pistolet 1, sabre, pare-balle, 2 grenades arti), Julia 4 (couteau de poche, déo), Shone 3 (2 bombes lé), Jerry 4 (pistolet 3, couteau de chasse, pare-balle, lacrymo) ; 1 tourelle double-gun ; 5 lycéens avec arme à feu, pare-balle et lacrymo ; 20 lycéens avec pistolets à bille ; 15 lycéens c a c
EMS : Waurf 4 (pistolet 3, pare-balle), Sergo 4 (fusil 3, pare-balle), Kion 4 (pistolet 3, pare-balle) ; 8 policiers avec pistolet, pare-balles et lacrymos


16h30
Drizzt et quatre autres lycéens étaient en train de faire une ronde autour du lycée. Ils s'approchaient du grillage près des préfas quand ils virent une fourgonette de police nationale foncer en perpendiculaire de la rue, exploser le grillage et se diriger à pleine vitesse vers les préfas. Dans ceux-ci se trouvaient encore les 40 étudiants, pas encore répartis en groupe. Armes au poing, ils coururent en cette direction.
Le véhicule percuta violemment le préfa le plus proche du réfectoire dont le mur ne résista pas au choc. Les trois membres de l'EMS en sortirent, arme au poing, couverts par 8 policiers, et lancèrent une bombe qui acheva de détruire le petit bâtiment.
Ils s'attaquèrent ensuite à la construction d'à côté. Deux bombes firent voler en éclat les vitres et les planches devant, mais sans rééllement endommager le batiment qui avait été renforcé. Une tourelle avait même été installée sur le toit et tira en direction de Waurf avec ses deux armes à feu intégrées :
Tir 1 : 4/2/4 = 6 = N, Waurf 3pv
Tir 2 : 4/2/4 = 5 = N, Waurf 2 pv
Afin d'éviter les tirs de la tourelle, les assaillants jetérent des lacrymos dans le bâtiment puis se plaquèrent contre le mur du préfa, se trouvant ainsi en angle mort.
Les lycéens équipés d'arme blanche jaillirent en masse des brêches, sous une pluie de lacrymogènes et de balles.
8 policiers tirent sur 15 lycéens c a c = 4/2/4 = 7 = CC, 4 lycéens gravement blessés.
Waurf tire sur les 11 lycéens restant = 4/2/4 = 2 = EC
Kion tire aussi : 5/1/4 = 3 = EC
Et Sergo s'y met avec son fusil à pompe : 2/3/5 = 10 = CC, 4 autres lycéens hors combat.
Entre les murs de préfabriqué, des étudiants ripostérent avec des armes à billes mais étaient génés par les gazs lacrymogènes [+1/-1/0]
20 lycéens tirent sur 8 policiers : 5/3/2 = 6 = N, 1 policier à terre
Jerry sort du batiment, repère Kion et se jette sur elle avec un déo et un briquet : 2/5/3 = 9 = CC, Kion 2pv
7 lycéens combattant chargent les 7 policiers : 5/4/1 = 5 = EC
- Waurf : A l'arrière ! Achevez les lycéens, Sergo tu les allumes à l'intérieur !
Shone, de l'intérieur, lance une bombe vers Waurf et Sergo : 4/3/3 = 5 = N, Waurf 1 pv, Sergo 3 pv
Les policiers lancent des lacrymogènes sur les lycéens c a c, mais d'autres leur sont eux-même envoyées de l'intérieur. Tout ce beau monde a donc +1/-1/0.
7 policiers tirent sur les 7 lycéens à l'extérieur : 5/1/4 = 6 = N, 2 lycéens de moins.
Waurf renchérit : 5/1/4 = 5 = EC
Les lycéens au corps à corps, désormais en infériorité numérique, s'enfuient se mettre à couvert dans les salles de classe.
Kion tente de redémarrer le camion encastré dans l'autre préfa : le moteur vrombrit mais a du mal à repartir réellement.
Sergo envoie une cartouche dans les tireurs lycéens retranchés : 3/2/5 = 4 = N, 2 lycéens se mettent à agoniser.
Julia sort du préfa et ramasse l'arme à bille d'un lycéen tombé.
Jerry, pour sa part, se jette héroïquement sur le camion de l'équipe adverse et lui met un coup de poing en criant " FALCON PUNCHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHhh" : 7/3/0 = 2 = EC, il se tord le poignet.
Les tireurs lycéens acclament tant de courage et ouvrent le feu (enfin, les billes) : 5/3/2 = 10 = CC, deux policiers s'effondrent.
Kion coupe le tuyau du radiateur du camion et le dirige vers le préfa ennemi. Cependant, elle vise mal et seules les vitres se font laver.
Shone lance son autre bombe vers elle et le camion : 4/3/3 = 2 = EC
Les policiers encerclent Jerry et lui tirent dessus (malus des lacrymos annulé car ennemi juste devant) : 4/2/4 = N, Jerry 3 pv
Waurf s'y met lui aussi : 4/2/4 = 4 = EC
- Drizzt : On arrive !
C'est à ce moment que le combattant aux blancs cheveux, accompagné de 5 lycéens lourdement armés, arrive en courant en tirant sur les policiers : 4/2/4 = 8 = CC, de 7 policiers ils passent à 5.
- Waurf : Trop nombreux ! Brouillard chimique et on bat en retraite !
Il effectua une manipulation bizarre dans le moteur du camion, qui se mit à faire beaucoup de fumée. Les policiers et l'EMS en profitérent pour s'enfuir tout en tirant pour dissuader leurs adversaires de les suivre.

17h
Waurf et Drizzt négocièrent un cessez le feu, ainsi que la livraison de nourriture et de soins, en échange de quoi les pompiers pourraient évacuer les blessés.
Waurf en profite pour faire fouiller l'établissement, et quand le repas arrive, il le fait empoisonner (même le steak de Jerry livré par sa maman). La livraison est effectuée, tout les lycéens se jettent dessus et se goinfrent. L'équipe est soignée, ainsi que 5 autres lycéens.
Waurf et Drizzt parlementent à nouveau, pendant quoi les ados blindent le préfa et la tourelle.

Etat des forces :
15 lycéens avec gun à billes, 8 lycéens avec arme à feu, Drizzt (arme à feu, sabre) 4, Jerry 4, Julia (couteau de poche) 4, Shone (colt à bille) 4, Tourelle (2 guns) 2
5 policiers, Waurf (gun) 4, Kion (gun) 4, Sergo (fusil) 4

18h
Une dizaine d'élèves, ainsi que Drizzt, Julia et Shone, se jettent aux toilettes, victimes de violentes crampes d'estomac. Jerry, pour sa part, préfère aller derrière les préfas, comme une demi-douzaine d'élèves. Drizzt ordonne le repli d'urgence dans les préfas pour les renforcer, mais 8 élèves se rendent aux pompiers, incapables de poursuivre les affrontements. Les autres sont tous mal en point et perdent un peu de vie. Et en plus il commence à pleuvoir.

Etat des forces :
7 lycéens avec gun à billes, 8 lycéens avec arme à feu, Drizzt (arme à feu, sabre) 3, Jerry 3, Julia (couteau de poche) 3, Shone (colt à bille) 3, Tourelle (2 guns) 3
5 policiers, Waurf (gun) 4, Kion (gun) 4, Sergo (fusil) 4

19h
Le préfa était fortifié mais il ne sentait vraiment pas bon. Les deux leaders poursuivaient leurs négociations tandis qu'une tempête semblait se profiler. Shone essayait de bricoler un téléphone pour en faire une caméra infrarouge et l'installer sur la tourelle, malgré la pluie et le vent qui la rendaient moins efficace.
Les pompiers se postérent dans les escaliers des salles de classe après avoir croisé deux étudiants dans ce batiment.

20h
La nuit commencait à tomber. Le vent s'était quelque peu calmé mais la pluie avait pour sa part redoublé de violence. Jerry se tenait à l'écart des préfas, caché, observant ce qu'il se passait.
Kion, de son côté, avait fini d'adapter des caméras Infrarouges à partir des portables pour fabriquer des viseurs nocturnes. Le camion piégé préparé par la police était presque plein de bombes à sodium.
Shone installa lui aussi une caméra nocturne sur la tourelle, sur laquelle les pompiers braquèrent une lance à incendie.

20h50
Le fourgon piégé fonca vers le préfa. Les élèves en sortirent, paniqués. Le fourgon atteignit le préfa et explosa dans un magnifique feu d'artifice, détruisant cet illustre batiment.
Depuis les salles de classe, un puissant jet d'eau jaillit, repoussant les lycéens qui y cherchaient un abri. Les policiers et EMS ouvrirent le feu à l'abri dans les salles.
5 policiers allument 8 lycéens tenant des arme à réelles : 4/2/4 = 4 = EC
Waurf ouvre le feu : 4/2/4 = 7 = CC, il abat froidement 2 ennemis
Sergo fait pareil avec un ricanement : 2/3/5 = 8 = CC, faisant des trous dans deux lycéens
Kion tira à son tour : 5/1/4 = 10 = CC, elle paracheva le carnage avec deux nouvelles victimes
Les escaliers les plus proches bloqués par des lances à eau, les élèves foncérent vers le hall. Là, ils rencontrèrent les forces de l'ordre qui venaient les rejoindre. (l'obscurité et l'empoisonnement des pizzas inflige +2/-1/-1 aux élèves).
Drizzt ouvrit le premier les hostilités : 5/2/3 = 6 = N, un policier tomba
Waurf riposta à ces tirs : 4/4/2 = 5 = N, un des élèves avec un pistolet s'effondra.
Julia ramassa une arme à feu et s'en servit : 7/0/3 = 1 = EC
Sergo s'amusait comme un petit fou en tirant sur ses adversaires désorientés : 3/2/5 = 9 = CC, le dernier élève avec une arme à feu rendit l'âme en même temps qu'un de ses compagnons d'airsoft.
Shone récupéra son arme puis tira : 7/0/3 = 2 = EC
Les 6 lycéens qui possédaient des armes à bille crièrent puis voulurent venger la mort de leurs amis : 6/3/1 = 2 = EC
Les policiers ripostérent froidement : 4/2/4 = 6 = N, deux de ces étudiants faiblement protégés furent touchés.
Pendant ce temps, Jerry s'était infiltré près des salles de classe et mis en déroute sans difficulté les vils cracheurs d'eau. Il récupéré leurs lances et arrosa les EMS. Les lycéens reprirent courage et attaquèrent de plus belle.
Drizzt canarda tout en criant "Anarchie !!!" : 5/2/3 = 2 = EC. Dommage.
Julia fit un clin d'œil à Jerry puis tira : 7/0/3 = 10 = CC, elle abbatit deux policiers sur 4.
Shone fit pareil, mais sans clin d'œil : 7/0/3 = 9 = CC, plus de policiers.
Les 6 élèves avec leurs pistolets à bille lancèrent une clameur guerrière et visérent Sergo : 6/3/1 = 2 = EC, ce dernier évita les tirs.
Les EMS disparurent dans les escaliers en lancant des fumigènes. Les lycéens ramassérent les armes à feu et tentérent de les suivre, mais perdirent la trace.
- Jerry : GRAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHh… Bande de lâches !!! Bon sinon tout le monde va bien ?
- Drizzt : J'ai mal au ventre…
- Shone : Moi aussi…
- Julia : Pff, les mecs… je vais super bien Jerry ! Tu nous as sauvés avec ta lance à incendie !
- Jerry : Quelle ironie… le pyromane qui sauve tout le monde avec une lance à incendie…
- Paloma : Je dois avouer que ca a comme un côté… héroïque, un tel don de soi.
- Julia : Pour une fois, ma petite sœur a bien raison !
- Jerry : Enfin bon maintenant que pouvons nous faire....
- Julia : Cherche les ennemis et tous les castrer !
- Shone : Aller aux toilettes.
- Drizzt : Se créer une forteresse.
- Paloma : Se soigner.
- Jerry : bon faites ce que vous vouler moi je pense que je vais abandonner. Combattre contre des laches sa vaut rien... je vais retourner dans mon centre comme si de rien était...
- Julia : On a besoin de toi Jerry ! Tu as eues d'excellentes idées, avec cette lance, et les armes des policiers à ramasser... Si quelqu'un mérite de nous mener à la bataille c'est toi ! Je te suivrais, jusqu'au bout !
- Jerry : Mais s'il passent leurs temps a nous attaquer avec des policier pour fuir ensuite sa en vaut pas la peine... c'est nous tuer a petit feu !
- Drizzt : Regarde le nombre d'ennemis qu'on a eus... ils sont presque tous morts ! Il ne reste plus que les trois membres de l'EMS !
- Jerry : Vous avez raison… cette nuit, nous tiendrons !
Il avait un plan : rester éveillé et essayer de coucher avec Julia. Cependant, venant interrompre ses réflexions survivo-érotiques, une sorte d'extincteur customisé vola à travers le couloir menant aux labos et explosa non loin des élèves dans un énorme flash.
2/3/5 = 7 = CC, 4 élèves firent un vol plané des plus artistiques.
L'EMS, après avoir lancé cette bombe et remplis le couloir des labos de purée de la cantine, grimpa furtivement sur le toit du laboratoire puis passa sur le toit du hall.

Les élèves partirent à la traque de leurs ennemis mais tombèrent sur un tas de purée informe et nauséabonde. Ils retournérent vers le hall où s'étaient positionnés les pompiers avec leurs lances à eau. Dans un grand "SHPLAF", les élèves furent encore plus mouillés.
Jerry, pas content, grimpa à l'étage mettre un Falco Punch sur les pompiers. Mais l'EMS descendit en rappel du toit et tira, faisant exploser les vitres.
Waurf fit feu le premier : 4/2/4 = 2 = EC
Sergo tenta de faire mieux : 2/3/5 = 5 = N, Jerry 2 pv
L'étudiant bondit à couvert, évitant les balles de Kion.
Les deux lycéens lambdas survivants tirèrent avec leur pistolet : 6/1/3 = 2 = EC
Julia s'y met aussi : 7/0/3 = 2 = EC
Shone dressa son arme à son tour : 7/0/3 = 10 = CC, Sergo 2 pv
Jerry voulu agir à son tour, mais il tira dans le vide : ses adversaires étaient descendus et avaient atteint le sol.
Waurf ne perdit pas une seconde : 4/2/4 = 2 = EC
Sergo non plus d'ailleurs : 2/3/5 = 1 = EC, il abat un pompier.
Kion fit elle aussi feu : 5/1/4 = 2 = EC
Après ces échanges de tir, l'EMS profita des ombres pour foncer vers les salles de classe. Les élèves, pour leur part, grimpèrent sur le toit du lycée. Mais quelques instants plus tard, leurs ennemis eurent la même idée et c'est donc sous les flots battants et les éclairs que l'affrontement final entre les révolutionnaires et les forces de l'ordre eut lieu.

22h
Waurf canarde : 4/2/4 = 4 = EC, puis il se jette à terre.
Jerry réplique : 6/1/3 = 10 = CC, justement Jerry avait visé les jambes : Waurf 2 pv.
C'est Sergo qui agit : 2/3/5 = 2 = EC
Puis vint le tour de Julia : 7/0/3 = 2 = EC
Kion tira elle aussi : 5/1/4 = 2 = EC
Suivie de Drizzt : 5/2/3 = 5 = EC
Puis Shone clotura cet échange : 7/0/3 = 4 = EC
- Jerry : On va les allumer une bonne fois pour toutes !
- Waurf : Allez, on fonce dans le tas !
Waurf tira : 4/2/4 = 10 = CC, les deux lycéens qui accompagnaient Jerry, Julia, Drizzt et Shone furent fusillés et tombérent du toit.
Jerry ne laissa pas cet affront impuni : 6/1/3 = 3 = EC (bah si en fait)
Sergo envoya une nouvelle cartouche de fusil vers ce dernier : 2/3/5 = 5 = N, Jerry 1 pv
Julia protégea son bien aimé : 7/0/3 = 9 = CC, Sergo s'effondra avec un grognement de douleur.
Kion riposta : 5/1/4 = 5 = EC
Drizzt profita de l'avantage : 5/2/3 = 10 = CC, Kion 2 pv
Shone également : 7/0/3 = 2 = EC
Waurf ramassa le fusil et visa le meneur : 3/2/5 = 9 = CC, Jerry s'affaissa, le corps criblé de balles.
Julia poussa un cri de rage et contre-attaque : 7/0/3 = 4 = EC
Kion s'attaqua à Drizzt : 5/1/4 = 8 = CC, Drizzt n'a plus que 1 pv
Ce dernier ne se laissa pas faire : 5/2/3 = 2 = EC
Shone le soutint : 7/0/3 = 4 = EC
Le tonnerre gronda à plusieurs reprises, les éclairs s'ajoutant à l'éclat des balles. Les lycéens haletaient, en difficulté à cause de la ruse du camp adverse qui les avait amenés à avaler du poison. Mais ils étaient décidés à lutter coute que coute.
Waurf était pour sa part décidé à les achever : 3/2/5 = 1 = EC, il fit un gros trou dans la toiture du batiment.
Julia tira, enragée : 7/0/3 = 5 = EC
Kion repartit à l'attaque : 5/1/4 = 7 = CC, ce fut au tour de Drizzt de s'écrouler, gravement blessé par les attaques adverses.
- Kion : Je suis désolée… il faut que l'ordre soit rétabli.
Shone voulu venger son ami : 7/0/3 = 4 = EC
Seules quatre silhouettes se tenaient encore dressées sur le toit de ce lycée qui avait été le théâtre d'une si grande révolution, témoin de si nombreux rêves, tombeau de si nombreux rebelles…
Waurf, bourreau de ces révolutionnaires, accomplit sa tache : 3/2/5 = 10 = CC, Shone fut sévérement blessé et ne garda qu'1 pv
Julia, adolescente libre de sa pensée, défendit par ses tirs leurs rêves à tous : 7/0/3 = 7 = EC
Kion, qui avait fuit une guerre mais qui se retrouvait maintenant forcée de massacrer des innocents, hésita… innocents ? C'étaient ces lycéens qui s'étaient rebellés, sans penser aux conséquences ; ces meneurs avaient mené leurs amis à leur perte, ils devaient maintenant payer : 5/1/4 = 1 = EC
Shone, geek qui avait aidé ses amis jusqu'au bout et qui n'avait pas hésité à combattre pour offrir à tous une vie meilleure, fit feu : 7/0/3 = 9 = CC, Kion 2 pv
- Waurf : Allez-vous vous sacrifier en vain? Vos leaders ne sont plus, vos alliés ne sont plus, votre révolution est finie. Dès demain, de nombreux renforts de l'armée viendront. Vous avez échoué mais ne laissez pas votre combat être oublié. Les morts ne peuvent parler, mais si vous acceptez de cesser de combattre, alors là vous pourrez montrer à la face du monde, au Gouvernement votre volonté, votre passion, votre rage qui vous pousse à changer le monde. Si vous vous obstinez à vous battre jusqu'a votre mort pour cette cause perdue, vous trahirez non seulement vos amis mais aussi toute leur cause. Je vous implore, ne laissez pas votre ardeur être détruite aujourd'hui. Rendez-vous et demain toute la France saura ce qui c'est passé ici et alors peut-être que votre étincelle se rependra comme une trainée de poudre à travers la nation. Voulez-vous donner raison au gouvernement, trahir vos amis? Je suis intimement persuadé que non. Je vous en prie, rendez vous
- Shone : Ca ce sont de belles promesses ! Mais on les a déjà entendues, il y a seulement quelques heures, quand vous avez décidé de nous trahir et de tous nous empoisonner. C'est en vous croyant encore, c'est en continuant à se comporter comme des moutons stupides, que l'on donnerait raison au Gouvernement. Depuis des années, tous, vous nous mentez, vous pensez que les jeunes ne sont bons qu'à baisser la tête et à obéir ! Mais ce soir, on va vous montrer votre erreur…
- Julia : Vous croyez que l'on peut encore entendre vos mensonges après votre trahison, après que tous nos amis se soient fait tuer, tuer par vous ?! Alors que ma sœur agonise et que sa vie dépend de mon courage ?! Non, jamais nous n'abandonnerons cette lutte ! Une fois vos cadavres livrés aux corbeaux, nous finirons cette révolution ! Cette ville est une poudrière qui attend juste qu'on lui mette le feu ! Nous soulèverons la population, tous ces jeunes insoumis qui attendent notre victoire pour être enfin libres de crier leur colère ! Ce soir, votre Gouvernement entendra nos cris de révolte, et la jeunesse de tout le pays, contemplant notre triomphe, se rebellera pour jeter à bas votre régime despotique et cruel. C'est dans le ciel de ce soir que nous déploierons nos ailes !
- Waurf : Je ne répondrais qu'une seule chose : soit vous vous rendez et ils vivent, soit vous vous battez et j'ordonne aux pompiers de venir chercher les policiers seuls.
- Julia : Vos menaces ne fonctionnent plus : après que l'on vous aura battus, nous rassemblerons les autres rebelles dispercés, nous prendrons le contrôle de ce lycée et nous soignerons tous ceux que vous avez massacrés !
- Waurf : Alors… adieu. Kion, on envoie tout ce qu'on a !
Waurf tira sans hésiter : 3/2/5 = 7 = CC, Shone fut le premier à tomber.
Julia, ultime défenseuse de la révolution, répliqua : 7/0/3 = 7 = EC
Kion la visa, fit taire ses scrupules et ouvrit le feu : 5/1/4 = 3 = EC
- Julia : Pour Jerry ! Pour Drizzt ! Et pour tous ceux qui rêvent d'être libres !
Waurf la fit taire : 3/2/5 = 9 = CC, Julia était dans un état critique.
Julia utilisa ses dernières forces : 7/0/3 = 4 = EC
- Waurf : Rends-toi !
- Julia : C'est par… la ruse et la trahison… que vous nous avez infligé ça ! Vous n'êtes pas des guerriers… Non, vous n'êtes que des meurtriers sans âme !
Waurf appuya sur la gâchette : 3/2/5 = 7 = CC.
Julia s'effondra, emportant avec elle tous les espoirs d'une génération.
- Waurf : Requiescat in Pace.

_________________



"Un sentiment, ça n'existe pas. Mais pourtant ça se sent. Parfois, ça brule. Ça peut faire du mal.
Mais, putain, ce que ça peut aussi faire du bien…
J'aime. Un mot peut tout dire et rien dire. Un sentiment peut tout espérer et rien attendre.
Un rêve peut tout promettre et à jamais être irréel."
Revenir en haut Aller en bas
http://calliope.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compte-rendus EMS   Aujourd'hui à 7:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte-rendus EMS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendus de parties
» Compte rendus Anima (Shuba)
» Assemblée Générale 2014 : vos questions et compte-rendus
» [Paye ton armée] Compte-rendu premier mois
» Compte rendu Chaos/Orques VS Empire/Breto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role Play :: Archives :: Entre des Murs Scarifiés - 1 :: QG EMS-
Sauter vers: