Ici se trouve l'antre des passionnés de lecture, d'écriture, et de toute autre forme d'art.

Exprimez-vous, laissez librement parler votre inspiration et faites partager vos créations !


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débat ! La prostitution dans les sociétés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terpsichore

avatar

Messages : 35
Occupation : lycéenne à temps plein, star mondialement connue à ses heures perdues
Humeur : à l'expansion et l'estime

MessageSujet: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Sam 13 Mar - 16:29

Bonjour à tous et à toutes

Je mets ce sujet ici parce que je ne savais pas trop où le mettre. L'ouverture d'une catégorie "débat" serait peut-être à envisager.

Donc, suite à la lecture, dans le numéro de Géo du mois de mars 2010, d'un article sur le terrible destin des filles de Lahorte, je me suis posée une question sur laquelle j'aimerais votre avis :

Etes-vous pour ou contre une légalisation de la prostitution dans les pays ?

Voilà, je vous laisse faire des recherches sur la question et les conséquences qu'elle implique.

Bonne réflexion

Terpsichore



[Edité par \\\ Riki /// : La catégorie "Débats" est désormais ouverte et ce sujet y a été déplacé.
J'en ai aussi profité pour écrire correctement "prositution".]


Dernière édition par \ Riki /// le Dim 14 Mar - 22:52, édité 3 fois (Raison : Déplacement et correction)
Revenir en haut Aller en bas
acromino

avatar

Messages : 56
Occupation : Plein de choses mais surtout rien
Humeur : mon humeur du jour

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Sam 13 Mar - 21:56

bah chaque personne doit gagner sa vie comme elle le peux mais métier légal rime généralement avec étude (oui oui "al" rime avec "de" :hap:)
et je vois mal apparaitre le CAP prostitution par exemple ( déja qu'ils veulent supprimer pas mal de truc)
Revenir en haut Aller en bas
Terpsichore

avatar

Messages : 35
Occupation : lycéenne à temps plein, star mondialement connue à ses heures perdues
Humeur : à l'expansion et l'estime

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Sam 13 Mar - 22:59

Je ne crois pas que pour certains métiers il faille il diplôme, éboueur par exemple (quoi que je n'en sais rien donc je ne dis rien).

Bref, est-ce que pour chaque métier il y a un diplôme spécifique, je ne pense pas. D'ailleurs il parait qu'on peut se déclarer psychanalyste sans aucunes études (si c'est pas psychanalyste c'est psy- quelque chose, mais je sais qu'il y a une différence quelque part entre tous ces psy-). Mais il faut obligatoirement se déclarer, et c'est à ce moment là que le métier de prostitution ne peut pas exister.

Et puis, tu sais, les prostituées, ce sont aussi des femmes cultivées, de bonne compagnie etc... Elles doivent souvent savoir danser, chanter, jouer d'un instrument... Et puis, séduire ça s'apprend ! Donc un diplôme serait alors peut-être envisageable...

D'autres avis ?
Revenir en haut Aller en bas
\\\ Riki ///
Grand Manitou
avatar

Messages : 242

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Sam 13 Mar - 23:42

C'est un vaste sujet qui est ici abordé... Je vais tenter d'exprimer mon avis sans être trop confus.

acromino a écrit:

et je vois mal apparaitre le CAP prostitution par exemple ( déja qu'ils veulent supprimer pas mal de truc)

Terpsichore a écrit:

Et puis, séduire ça s'apprend ! Donc un diplôme serait alors peut-être envisageable...

\\\ Riki /// exprime son accord à Terpsichore.
La séduction et l'érotisme sont des arts qu'il n'est pas facile de maîtriser. Certes, l'expérience est toujours le meilleur moyen d'apprendre, mais une formation scolaire serait envisageable et, en mon opinion, utile ^^
Enfin, déjà, si on faisait des cours d'éducation sexuelle plus complets au collège et lycée, ce serait un bon début... Mais je préfère ne même pas imaginer la levée de bouclier de notre société encore assez puritaine qu'engendrerait la création d'une filière "Sexualité" dans les facs.
Bien sûr, que ces études ne se limitent pas à l'apprentissage des positions sexuelles et autres futilités... Mais qu'elles s'ouvrent aussi sur des questions morphologiques, psychologiques, voir philosophiques (pas facile de devenir une fille de joie avec mon programme ^^)

Je n'ai rien contre la prostitution, du moins à la base. Si certaines personnes (hommes et femmes, je rappelle que la prostitution s'élargit à tous les genres) désirent gagner leur vie ainsi, c'est leur droit : nous sommes libres de faire ce que l'on veut de notre corps.
Cependant, elle est actuellement la cause de situations intolérables, comme celle des réseau de prostitution qui enlèvent les jeunes filles dans des pays pauvres (Est de l'Europe par exemple) et les prostituent de force par la suite. Ceci est du viol et du détournement pur et simple, mais je pense que tout le monde ici est d'accord avec ca, donc ne nous attardons pas.

Un bon moyen d'empêcher ces situations d'abus serait, étrangement, de légaliser la prostitution. Si celle-ci entrait dans la légalité et donc devenait plus facile à encadrer, ces réseaux de détournement n'auraient bien vite plus lieu ni l'occasion d'exister.
Autre point positif (ou pas, selon le point de vue...) : leur métier devenu légal, les prostituées devraient se déclarer, cotiser pour la Sécurité sociale et la retraite, voir faire payer une TVA sur leurs services... ca risque de faire augmenter les prix, mais ce sera un bon moyen de lutter contre le déficit public Razz
Enfin, si la prostitution était autorisée, on assisterait sans doute à une baisse des névroses et surtout des actes de viol. Les pulsions sexuelles auraient moins besoin d'être réprimées, nous vivrons donc dans une société plus épanouie et moins violente. Very Happy

D'ailleurs, pourquoi la prostitution est aujourd'hui interdite ? Je pense qu'il faut mettre cela sur le compte de notre cher héritage chrétien (aussi valable pour les pays musulmans et juifs). Dans la religion, le sexe est vu comme un pêché, surtout s'il est réalisé en dehors des liens du mariage. Il est donc normal que les prostitués, ultimes pècheresses, soient combattues.
Ce n'est que ma théorie, simple supposition que semble néanmoins très probable. Je vous en reparlerais après m'être documenté ^^.


Pour conclure, je dirais donc que la légalisation de la prostitution serait bénéfique, à condition que celle-ci soit d'avantage encadré. Bien entendu, que sa pratique mais aussi son accès soient interdits aux mineurs (quand même, une première relation avec une prostituée... pas le rêve).

Bon débat à tous,
Riki

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


"Un sentiment, ça n'existe pas. Mais pourtant ça se sent. Parfois, ça brule. Ça peut faire du mal.
Mais, putain, ce que ça peut aussi faire du bien…
J'aime. Un mot peut tout dire et rien dire. Un sentiment peut tout espérer et rien attendre.
Un rêve peut tout promettre et à jamais être irréel."


Dernière édition par \ Riki /// le Lun 6 Déc - 16:23, édité 3 fois (Raison : Rafraichissement orthographique)
Revenir en haut Aller en bas
http://calliope.forum-actif.net
acromino

avatar

Messages : 56
Occupation : Plein de choses mais surtout rien
Humeur : mon humeur du jour

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Sam 13 Mar - 23:52

de toute façons voyant le nombre d'idiot toujours croissant que le monde porte, sachant que c'est idiot risque de violer des idiotes (bien sur ils sont trop idiots pour se marier) qui vont avoir un enfants qui ne sera pas élevée correctement donc sera idiot qui ensuite va violer une diote qui donnera naissance a un autre idiot qui........enfin voila


je doute que se projet puisse un jour voir le jour (:hap:) Rolling Eyes



tout sa pour dire qu'une petite fin du monde arrangerait bien des choses :hap:
Revenir en haut Aller en bas
Waurf
Terreur de la jeunesse


Messages : 108
Occupation : étudiant

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Dim 14 Mar - 0:22

Le droit français est extrêmement confus à ce sujet.

Il donne la liberté totale d'utilisation de son corps à des fins lucratives, dont la prostitution, mais interdit la vente d'organes (HS je sais).

Il est interdit de profiter du revenu issu de la prostitution mais il est obligatoire de déclarer ces revenus au fisc comme bénéfices non commerciaux. il s'agit en fait de la seule exploitation autorisée de la prostitution. D'où l'expression : l'état est le plus grand proxénète.

A ma connaissance, on ne demande pas à une prostituée d'être une femme de bonne compagnie mais un exutoire à des pulsions inavouables.
L'enlèvement de jeunes femmes dans les pays de l'est est un mythe, en effet, dans ces pays la prostitution est quasiment légale, à défaut d'être très rependue, en partie à cause de la présence de soldats de l'ONU et OTAN. Il existe même des "castings" au grand jour, ceci étant présenté comme un travail comme les autres.

De toute façon, le problème n'est pas, à mon avis, la légalisation ou non de la prostitution mais plutôt la manière de faire appliquer la loi, quand on sait qu'il y a entre 10000 et 15000 prostitués en situation illégale et sans papiers, mais tant que le fisc empoche, les pouvoirs publics ferment les yeux, donc la légalisation ne me semble pas entrer en ligne de compte
Revenir en haut Aller en bas
\\\ Riki ///
Grand Manitou
avatar

Messages : 242

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Dim 14 Mar - 1:00

Waurf a écrit:

L'enlèvement de jeunes femmes dans les pays de l'est est un mythe

Je citais un exemple peut-être imprécis...
Mais la prostitution forcée n'est pas un mythe. Tu le dis toi-même, "on sait qu'il y a entre 10000 et 15000 prostitués en situation illégale et sans papiers", et ce sont justement ces immigrées qui sont exploitées. Après qu'elles aient été emmenées en France, les passeurs les font "travailler" de cette façon et récoltent pour eux tous les bénéfices. C'est de l'esclavage, même de l'esclavage sexuel.

Les réseaux de prostitution forcés sont peut-être des épiphénomènes extrapolés par les médias dans le but de renvoyer une image très négative de la prostitution en général, je ne sais pas... Ils existent, mais dans quelles proportions ? Les études statistiques à ce sujet ne sont pas très nombreuses.


Waurf a écrit:

mais tant que le fisc empoche, les pouvoirs publics ferment les yeux

Mais justement, le fisc n'empoche pas dans la situation actuelle. Combien de prostituées sont assez stupides/honnêtes pour se déclarer, perdant ainsi de l'argent et risquant des contrôles fiscaux sur leurs bénéfices ?

J'avoue mal connaître la position de la loi à ce sujet... Mais plus que sur la légalisation, c'est sur l'acceptation morale de la prostitution qu'il faut se pencher je pense. Acceptation qui pourrait cependant être améliorée par une prise de position claire des autorités.

Si seulement la plupart des gens étaient moins crispés sur tout ce qui concerne le sexe...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


"Un sentiment, ça n'existe pas. Mais pourtant ça se sent. Parfois, ça brule. Ça peut faire du mal.
Mais, putain, ce que ça peut aussi faire du bien…
J'aime. Un mot peut tout dire et rien dire. Un sentiment peut tout espérer et rien attendre.
Un rêve peut tout promettre et à jamais être irréel."
Revenir en haut Aller en bas
http://calliope.forum-actif.net
Waurf
Terreur de la jeunesse


Messages : 108
Occupation : étudiant

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Dim 14 Mar - 1:15

Deux liens qui me paraissent utiles pour se forger une idée :

la situation légale en france : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la situation dans les pays de l'est : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Nunca

avatar

Messages : 29

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Dim 14 Mar - 14:16

Citation :
bah chaque personne doit gagner sa vie comme elle le peux mais métier légal rime généralement avec étude (oui oui "al" rime avec "de" :hap:)

Pas forcément, regarde dans mon cas artiste c'est un métier légal mais je ne suis pas obligé d'avoir un diplôme (après si tu comptes le brevet des collèges je te signale qu'il doit forcément y avoir des prostitué(e)s qui l'ont Razz ).



PS :
Citation :
hommes et femmes, je rappelle que la prostitution s'élargit à tous les genres
Citation :
Il est donc normal que les prostitués, ultimes pècheresses, soient combattues.

Riki fais attention même si ce n'est pas vraiment une faute je dois te rappeler que l'écrivain possède l'art d'envouter les gens par son écriture, donc il suffit qu'une chose "choque" le lecteur et il arrête de lire Wink (heureusement que c'est à la fin sinon j'aurais arrêté Razz ).

Nunca, ou celui qui a l'art de chipoter.

_________________
Spécialiste de l'art graphique :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Terpsichore

avatar

Messages : 35
Occupation : lycéenne à temps plein, star mondialement connue à ses heures perdues
Humeur : à l'expansion et l'estime

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Dim 14 Mar - 18:43

Bonjour à tous,

Je vois que vous avez tous donné un avis fort intéressant à ce débat lancé sur un sujet peu commun.

Je voudrais tout d'abord remercié Riki d'avoir ouvert la catégorie débat et d'y avoir déplacé mon intervention.

Je vais ensuite essayé de réagir à vos diverses réponses.

Commençons par un sujet qui me tient particulièrement à coeur : les prostitués dans l'histoire chrétienne. Je parlerai essentiellement des femmes, la prostitution étant trop peu représenté pour que j'ai des échos dessus. (quoi que, je vais quand même réussir à placer quelques mots sur le sujet)

Tout d'abord, avant l'arrivée en Europe de la vague chrétienne, sachez qu'en Grèce et à Rome, la prostitution n'était pas interdite, loin de là. On a même retrouvé à Pompéi les ruines d'un "lupanar", maison-close de l'époque. J'ai également entendu parler d'enfants qui dès 12 ans aller se prostituer dans les rues. (et oui, on commençait jeune à l'époque.) Sachez également que durant le service militaire de 2 ans en Grèce, les jeunes hommes, les éphèbes, étaient très appréciés de leur supérieurs bien plus vieux qui profitaient parfois d'eux lors des longues soirée d'hiver.

Je n'ai pas tellement d'informations quand à la période post-christianisation. Mais durant le Moyen-âge, les prostituées avaient pignon sur rue, au même titre que les boulangers ou cordonniers. Je tiens cette information de mon professeur d'histoire des arts. Nous avons étudiés un vitrail de la cathédrale de Sens représentant la parabole de l'enfant prodigue. Dans cette parabole, l'enfant va notamment dépensé son argent chez les prostituées. Il sembleraient que ce soient elles qui aient commandé cette oeuvre à un maître verrier, elles avaient donc une certaine reconnaissance, ainsi que des revenus assez imposrtant pour faire don à la cathédrale d'un vitrail d'importance. Or, on le sait, le Moyen-âge est la période durant laquelle la religion catholique avait le plus d'emprise. On peut donc estimer que la prostitution et la religion catholique ne sont pas vraiment reliées, bien que, il est vrai, elle soit très mal considéré par les textes. Elle du être autorisée pour des raisons de contrôle de la société, à une époque où les mariages n'étaient pas toujours consentis des deux côtés (on peut néanmoins remarquer un machisme important dans le fait qu'on est pas de trace de prostitution masculine...).

Avec la Renaissance et l'époque contemporaine, la prostitution semble encore légale. On peut également noté une certaine forme de prostitution dans les hautes sphères de la société dans l'entretient de maîtresse comme celles qui entouraient le roi Louis XIV (c'est le plus connu pour cela) mais bien d'autres également. On peut également noté que Monsieur, frère de Louis XIV, entretenait des "mignons" avec lesquels il s'adonnait à diverses activités... qui ne semblent pas être toujours que les joies des jeux d'argent.

Finalement, je crois que les premières lois concernant la prostitution datent de l'époque moderne et même du XX° siècle. Avec la montée du féminisme et la Déclaration des Droits de la Femme, il était fort mal vu d'accepter la prostitution dans des pays dits "modernes". Cependant, ce qu'ils n'avaient pas envisagés, ce sont les conséquences illégales de cette réglementation : la création des réseaux illégaux, l'exploitation des femmes... Comme pour l'immigration clandestine, le non-droit laisse le champs libre à de nombreuses personnes peut scrupuleuses pour exploiter les hommes et femmes dans la détresse.


Concernant le mythe de la prostitution forcée, je ne citerai qu'un exemple. Les centaines de femmes que l'on voit se balader dans Paris, venues d'Europe de l'Ouest et presque toutes habillées pareilles. Il sembleraient que ces femmes soient employées par une ou plusieurs personne, pour faire la manche à leur profit et rapporter de l'argent par tous les moyens...dont la prostitution.


Pour le diplôme, je suis assez d'accord avec les deux avis de Nunca et Riki.
En effet, certains métiers ne demandent pas de diplômes, j'avais d'ailleurs pris pour exemple le métier de psy-quelque chose qui, en fonction du quelque chose, demande ou pas un diplôme.
Cependant il est vrai que la séduction s'apprend, et si on va dans le sens de Riki, la prostituée de demain ne sera peut-être plus tout à fait celle d'aujourd'hui, elle ressemblerait plus aux femmes instruites des harem ou aux courtisanes diverses et variées de toutes les époques.
Mais, et je suis encore d'accord là dessus, cela prendra du temps avant que notre société accepte ne serait-ce que de véritables cours de sexualité au collège ou lycée, et pas deux pauvres heures perdues au milieu d'une année scolaire...

Pour toutes ces choses, cela prendra du temps avant que notre société réagisse. Mais je viens de prouver que dans une démarche de libéralisation de la femme, certaines décisions n'ont fait qu'enfoncer un peu plus celles qui sont trop pauvres pour être véritablement dans le système... Alors, pour l'égalité, on repassera...

Voilà, d'autres réactions sur le sujet ?

Je tenterai de me renseigner plus précisément sur certains points aborder, je n'en ai pas eu le temps aujourd'hui.

A très bientôt,
Passez tous une bonne semaine.

Terpsichore
Revenir en haut Aller en bas
\\\ Riki ///
Grand Manitou
avatar

Messages : 242

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Mer 24 Mar - 3:30

Amis lecteurs et polémistes, en cette soirée, je vous salue !

Ce soir, je n'avais pas envie de me coucher tôt. Installé devant la télévision, j'ai regardé le dernier épisode de Docteur House, puis je me suis mis à changer de chaîne dans l'espoir de trouver un programme intéressant... Et là, miracle, je tombe sur France 3 sur une émission de débats dont le sujet était la prostitution et la réouverture des maisons closes !
Comme ce sujet m'avait encore trotté dans la tête ces derniers jours, j'ai décidé d'approfondir mes recherches et de vous faire part de mes découvertes et nouvelles considérations... Celles-ci porteront en premier lieu sur la prostitution aux origines de l'Humanité, premier pas pour comprendre son évolution. En second lieu, j'aborderais l'aspect moderne et juridique de ce sujet.

*
* *

Tout d'abord, je souhaiterais revenir sur l'aspect historique du sujet, qui est malheureusement bien peu traité. Peu nombreux sont les historiens qui semblent avoir fait une chronologie de la prostitution à travers les âges, ou avoir étudié complètement sa place dans une société. Quiconque ici qui connaitrait un ouvrage à ce sujet serait fortement remercié de me le fournir.
Je ferais peut-être une thèse là-dessus durant mes études, tiens. Very Happy

Bon, revenons à nos bouftons...
Les premières traces de prostitutions semblent avoir été découvertes dans les premières villes de notre humanité en Mésopotamie. A cette époque, prostitution semblait intrinsèquement liée à la religion : on retrouve des écrits parlant de prostituées sacrées pour honorer la déesse de la fertilité Inanna / Ishtar. Je dis "prostituées", mais les mâles pouvait aussi y être vouer, comme dans le culte de Cybèle au Proche-Orient.
(La petite anecdote ici est que ces péripatéticiens/ciennes qui vouaient un culte à la fertilité étaient... infertiles. Au moins, cela évitait les problèmes de descendance nombreuse et de parent inconnu.)

L'acte sexuel avec un(e) prostitué(e) sacré(e) constituait un rite ayant pour but de vénérer la déesse-mère et de ressourcer l'énergie de notre corps. A cette époque, le sexe était sans doute encore considéré comme l'acte miraculeux ayant le pouvoir d'engendrer la vie... Ahhh, les choses ont bien changées depuis, et c'est plus que regrettable... Je disserterais sur ma conception de la vie et de l'acte génésique un de ces jours (étant en train de lire "Construction d'une érotique solaire" d'Onfray actuellement, je suis inspiré ^^).
Cependant, ces rapports n'étaient pas gratuits et les temples généreusement rémunérés. Les dirigeants ayant bien vite compris le potentiel gain de richesses pouvant être obtenu, des maisons de prostitution sont apparues en-dehors des temples et cette activité s'est élargie aux tavernes et autres lieux du commun.
La prostitution a donc peu à peu quitté le domaine du sacré pour entrer dans celui du commercial, bien que l'on trouve encore ce "service" dans les temples d'Aphrodite, quelques siècles plus tard.

Il semble que la première répression soit venue de la religion monothéiste, en l'occurence chez les Israélites (donc de religion juive, qui je le rappelle pour le commun des mortels est la racine des religions chrétiennes et musulmanes). En -630, le roi Josias interdit aux prostitués de continuer à fréquenter la maison de Yahvé. On dirait que même à son origine et bien avant les complexés du genre Saint-Paul, monothéisme et sexualité n'ont pas fait bon ménage...

Voilà pour les informations concernant le début de notre Histoire. Je poursuivrais dès que possible cette fresque, en me renseignant d'ailleurs auprès de quelques uns de mes enseignants. J'ai la chance d'avoir un professeur d'éco qui est une véritable mine de savoir, autant en profiter ! Smile

*
* *

Faisons maintenant un bon de plusieurs millénaires en avant, et revenons au 21e siècle après mon ami J-C.
Je tiens avant tout à clarifier, voir corriger, certains dires que j'ai pu avoir auparavant. Si actuellement, en France, la prostitution au sens "d'échange d'argent contre relation sexuelle" est légalement autorisée, ce sont deux faits distincts qui sont interdits :
- le racolage, ou comme l'on dit vulgairement "faire la tapin". Aborder les clients dans la rue, ou même les aguicher de manière passive n'est pas autorisé, ce qui complique grandement la tâche de la prostituée moyenne qui est désormais hors la loi lorsqu'elle recherche les clients sur les trottoirs.
- le proxénétisme, c'est à dire profiter de la prostitution d'une tierce personne (ce champ n'incluant pas les taxes versées à l'État ^^), ou la pratique d'activités organisées comme les maisons closes. Les prostitués ne pouvant plus aller ni dans la rue ni dans dans des lieux dédiés, leur métier devient assez restreint...

Mes connaissances en matière de droit restant cependant assez approximatives, je pense qu'il serait plus efficace de se renseigner auprès d'une personne plus spécialisée dans ce domaine. Particulièrement sur le détail "interdiction de profiter des revenus de la prostitution"...

Cependant, le point qui est à mon avis le plus intéressant à discuter est celui de la légalisation ou de l'interdiction des maisons closes. Celles-ci, au nombre de 1400, ont été fermées en France depuis la loi Marthe Richard, en 1946.
Le principal argument en défaveur de ces maisons closes (outre ceux inhérents à la prostitution en général) est celui du proxénétisme à grande échelle. En effet, bien loin de l'image romantique et raffinée de la prostitution prônée par Terpsichore (et dont je partage l'idéal), ces lieux étaient souvent des usines à sexe, ou les employées devaient parfois réaliser jusqu'à cent passes par jour, dans des conditions déplorables. Et oui, voilà ce qui se passe lorsque l'on applique le travail à la chaine dans ce domaine...
Ainsi, la vie de ces prostituées n'était pas forcément plus enviable à celle des esclaves sexuelles modernes ou antiques. Elles devaient reverser la quasi-totalité de leur bénéfice à des patrons qui, comme dans chaque entreprise capitaliste qui se respecte, empochaient la majeur parti des revenus.

Cependant, les "centres érotiques" comme ils sont parfois appelés dans certains pays offrent des avantages indéniables. Ils permettent aux prostitués d'éviter le risque et la violence de la rue, de bénéficier de meilleurs conditions sanitaires et ainsi d'empêcher la propagation de MST.
Le client est aussi avantagé : par exemple, au lieu de coucher dans une ruelle sordide ou sur la banquette arrière d'une voiture, il peut au moins avoir un lit potable... c'est quand même plus agréable, non ?

Ma conclusion à ce propos est donc que les maisons closes permettraient aux filles (et hommes ^^) de joie de bénéficier d'un meilleur encadrement. Il faudrait cependant y adapter les avancées sociales conquises dans les autres métiers : temps de travail, salaire minimum, protection sociale, etc... ce qui, il me semble, mettra du temps avant d'être acquis. Des mesures simples et nouvelles, comme un dépistage obligatoire de MST tous les mois seraient aussi à envisager.
Bien entendu, on aurait, comme pour tous les services, des différences de qualité... entre la passe vite fait dans une chambre misérable et l'escort girl cultivée et versée dans l'art de l'érotisme, il y a un monde. A chacun son style, son public... et son prix.

*
* *

Voilà pour mes pensées et mon savoir du moment. Malgré un emploi du temps et une liste de lecture assez chargés, je tenterais de poursuivre mes recherches... et d'approfondir mon point de vue à une heure moins exigeante pour mes facultés de concentration. Razz
En tout cas, je vous remercie tous pour vos contributions. Comme quoi, il existe encore des lieux où l'on peut exprimer son point de vue sur des sujets considérés comme "douteux" sans faire face à une levée de boucliers.


Sources : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (merci Waurf !)




Puissent les étoiles veiller sur vos idéaux,
Riki

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


"Un sentiment, ça n'existe pas. Mais pourtant ça se sent. Parfois, ça brule. Ça peut faire du mal.
Mais, putain, ce que ça peut aussi faire du bien…
J'aime. Un mot peut tout dire et rien dire. Un sentiment peut tout espérer et rien attendre.
Un rêve peut tout promettre et à jamais être irréel."
Revenir en haut Aller en bas
http://calliope.forum-actif.net
Faucheuse

avatar

Messages : 223
Occupation : Recueillir les pitites âmes
Humeur : Keep smiling! ^^

MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   Sam 12 Juin - 15:50

Salut! Je faisais des recherches sur les veuves lorsque je suis tombée sur cet article qui pourrait vous intéresser.
(Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])




Nous avons suivi Marie Madeleine à travers les étapes de la Passion, des Noli Me Tangere, à l´Ascension et la Pentecôte. Nous avons constaté ,d´après les saintes écritures qu´elle aurait pu participer de la Communion lors de la dernière Cène et qu´elle aussi fut chargée d´une mission , l´expansion du christianisme, comme le confirme Jacques de la Voragine qui nous narra ses merveilleux miracles.

En étudiant son iconographie, nous constations l´évolution de cette sainte femme, d´apôtre à simple prostituée repentante. Nous en sommes venus à étudier la Prostitution Sacrée.


L´évolution de son image et l´évolution historique de la femme vont de paire. Plus l´Eglise s´enracine dans la société, moins la femme est importante. Plus la Vierge est louangée moins l´est le sexe dit faible, née du péché et source de celui-ci ! Du moins jusqu´à nos jours, puisque la fécondité in vitro, prend le relais…

Nous avons aussi vu comme bon nombre de femmes ,pour accéder à l´étude se sont travesties en homme. Etude pour laquelle leur sexe était un handicape mais pas de façon biologique , comme elles démontrèrent, mais exclusivement théologique !
Pour fuir un mariage non désiré, pour avoir du succès comme écrivain, nom qui n´existe qu´au masculin ! ( George Sand, Homère etc.… ), comme guerrière ( Jeanne d´Arc, la Pucelle ) comme politicienne mais cachée derrière un homme souvent moins grand qu´elle ( Livia et César Auguste pour donner un célèbre exemple connu par la télévision , plus que par l´œuvre de littéraire de Graves )
Marie Madeleine se cache-t-elle derrière le seudo Jean ? Ou , plus osé derrière Jésus !

Marie Madeleine c´est Eve, Lilith et Pandore… Mais Eve n´est-elle pas , la mère de l´Humanité ?

Longtemps , on a même cru que Madeleine était mariée à Jésus. Les Apocryphes circulant de façon clandestines ou de bouche à oreille, laissèrent leur trace dans l´Art. Dans la littérature codée du Moyen-Âge, les Contes du Graal sur les illustrations des livres d´Heures, sur les tableaux et les sculptures.

Le Code De Vinci, n´a rien apporté de nouveau, ni aux amants de l´Art ,ni aux chercheurs de Rennes- Le -Château, car il est impossible de ne pas passer par cette femme pour comprendre le cryptage de l´iconographie de l´Eglise Marie Madeleine du fameux Béranger Saunière.

Pas plus qu´il n´a apporté aux femmes dont l´intuition captait déjà que Marie Madeleine ne fut qu´une femme avant tout, comme tant d´autres, elle dut affronter la misogynie de la société qui , malgré le siècles passés, ne trouve rien de mieux encore pour disqualifier une compagne, une mère, une épouse , que de la traiter de pute !!!

Marie Madeleine c´est tout ça ,c´est la Femme avec tout l´amour et la douleur que la vie peut apporter.


Le succès du livre de Dan Brown s´appuie sur le fait que les gent préfèrent lire un best seller, roman à lecture aisée, à hanter les Musées, c´est moins cher et plus amusant. L´important étant la transmission des idées et là la réussite est incontestable.

Et pour ceux à qui la lecture pèse, il y a aussi le film ! Or ce n´est pas le premier à toucher la vie de Jésus et à la montrer sous un angle différent, sans aller très loin , nous avons la Dernière Tentation , qui fut bien accueillie par le publique à cause de sa prohibition, qui nous présente un Jésus si humain qui couche avec Madeleine, Marie et Marthe de Béthanie .Ce ne sera que par les paroles de Paul qu´il deviendra Dieu le Fils. Ou encore la comédie musicale ,Jésus-Christ Super Star avec sa magnifique bande sonore sortie en 1970.

Pourtant l´idée donnée de Judas était assez révolutionnaire, avant même l´édition de l´Evangile de cet apôtre ayant comme mission la trahison . Que dire de l´image de Marie Madeleine usant l´aromathérapie, pour tranquilliser un Jésus déjà couché, lui chantant une douce chanson pour qu´il s´endorme puis veillant son sommeil , devant Judas ,le trésorier. Plus que de la jalousie c´est le désespoir qui prend sa source à différence de la misogynie de Pierre , dans le fait de la division des missions, Judas sait ce qu´il va se passer donc pourquoi aimer quelqu´un qu´on va perdre prochainement. Judas est victime de l´amour qu´il ressent envers Jésus, qui fait de lui l´Initié obéissant c´est bien ainsi que nous le présente maître Champaigne , montrant son genoux durant la Cène, assit à la droite du Seigneur, bource en main c´est le plus tranquille et attentif des douze.
Aujourd´hui l´Internet rend ce voyage à travers l´Art simple et accessible voyons ou il nous mène cette fois.
Traditionnellement on représente de chaque côtés de la croix deux personnages, souvent la femme porte un habit rouge, qui rapporterait à Marie Madeleine pourtant l´Eglise nous donne sa version : la Vierge et Jean. Alors que le rouge est la couleur des prostituées sacrées, qui se teignaient la chevelure , ou portaient des perruques rouges, de rigueur depuis l´antiquité.

Pourtant si on examine bien les anciens retables dédiés à la Passion sur la croix on verra que Marie , la Mère est représentée évanouie alors que Madeleine reste accrochée au pied de cet instrument de torture. On emporte la Vierge , alors , qui reste-t-il ?

De toutes façons souvent cet habit écarlate est recouvert d´un manteau bleu ou noir et bien que le bleu soit la couleur de la Vierge et le noir celle du deuil de la mère Douloureuse , ce rouge la déclare comme « Servante du Seigneur » , appellation des prostitués sacrées !( Luc 1-38 )

Voyez la Madeleine de Van der Weyden qui habillée comme la Vierge, laisse entrevoir un pan rouge de sa tunique .




Faucheuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat ! La prostitution dans les sociétés...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat ! La prostitution dans les sociétés...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La place des femmes dans la société, peut on vraiment parler de parité?
» La vision de la Mort dans la société actuelle : un tabou ?
» La place de la culture dans la société
» Le physique dans notre société.
» Les Marchombres et la société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussions et partage :: Débats-
Sauter vers: